Stephanie Yates
professeure
Université du Québec à Montréal (UQAM)

Stéphanie Yates est professeure au département de communication sociale et publique de l'Université du Québec à Montréal depuis décembre 2010 et titulaire adjointe de la Chaire de relations publiques et de communication marketing de l'UQAM. Ayant auparavant occupé plusieurs postes dans les milieux politiques provincial et fédéral de même que dans le secteur privé, elle est détentrice d'une maîtrise en communication publique de l'Université Laval et d'un doctorat en science politique de cette même université. Ses recherches portent principalement sur le lobbying et le rôle des groupes d'intérêt et des citoyens dans la gouverne de l'État et des entreprises. Dans cette perspective, elle s'intéresse notamment aux expériences de participation citoyenne et à la notion d'acceptabilité sociale, notamment dans le contexte du développement de grands projets publics ou privés, ainsi qu'à la responsabilité sociale des organisations. Elle est d'ailleurs l'auteure de plusieurs articles sur ces sujets.

 

Université du Québec à Montréal (UQAM):

Acceptabilité sociale des grands projets :
Quel rôle pour les relationnistes?

Pour être acceptés socialement, les grands projets d'infrastructure doivent faire l'objet de discussions en amont de leur développement. Non seulement ces démarches sont susceptibles de construire l'acceptabilité d'un projet, mais elles peuvent aussi mener à une réelle appropriation de celui-ci par les communautés, qui peuvent s'en faire de véritables porteurs.

Or, en regard du développement d'une « industrie de la participation » qui se développe en parallèle à l'industrie des relations publiques, force est de constater qu'on n'accorde pas toujours aux professionnels en relations publiques la crédibilité nécessaire à la mise en œuvre de démarches participatives probantes.

Ces professionnels en relations publiques ont pourtant un rôle de premier plan à jouer pour assurer qu'un dialogue ouvert et authentique ait lieu en amont d'un projet afin d'en démystifier les aspects plus techniques, tout en étant à l'écoute des besoins et attentes des parties prenantes. À cet égard, plusieurs cas récents ont démontré qu'il n'y a pas de recette unique permettant d'assurer l'acceptabilité d'un projet.

Stéphanie Yates présentera comment les professionnels en relations publiques peuvent asseoir leur expertise pour appréhender les dynamiques liées à l'acceptabilité sociale des projets afin de mieux les anticiper et de développer des solutions viables et exécutables. Plusieurs exemples de cas récemment discutés en contextes québécois et canadiens permettront d'illustrer le propos. Les participants seront également invités à prendre une part active aux échanges.

Go to top